Page d’Accueil | Commentaires | Contactez-nous | Renseignez une visite | Termes et Conditions | Renseignements Voyages | une visite du groupe

- .GERMAN.Spanish


Le coin des Partenaires:
Travaillez avec nous


Départs fixes:
une visite du groupe


African Safari

Axoum


Ce n’est pas facile de voir, dans la ville moderne d’Axoum, les évidences des splendeurs de son passé glorieux.  Toutefois,  les vestiges historiques sont représentés par de vastes traces de bâtiments nobles avec de larges fondations en pierre - et par des ruines de structures encore plus impressionnantes tels que : des temples, des forteresses et des châteaux prospères.  Les lourdes précipitations naturelles semblent avoir excellé les excavations systématiques dans la tâche de déterrer les tas de pièces de monnaie en or, en argent et en bronze.


Fût-il une civilisation pré-axoumite en Ethiopie?
Yeha: Les imposantes et magnifiques ruines du Temple de la Lune de Yeha – édifié il y a 2500 ans aux temps des Sabéens, sont supposées constituer la plus ancienne civilisation éthiopienne.
Que ce fût l’unique lieu saint d’un temple, ou une partie d’une ville ayant d’autres édifices semblables n’a pas, à ce jour, été prouvé.

Toutefois, le fait que les murs soient construits de blocs de pierre à chaux jaune parfaitement juxtaposables et qu’ils soient soigneusement posées sans l’usage de feuilles de mortier démontre la qualité supérieure du travail.

En dehors du temple, pourtant – ce qui démontre généreusement les performances d’une haute civilisation – l’on connaît peu ou pas du tout les peuples qui construisirent ce grand édifice. Un mystère qui en suscite un autre: De combien d’années la civilisation éthiopienne date-t-elle vraiment

Bien que les fouilles à Yeha depuis 1909 aboutissent à des inscriptions et des objets fins de bronze ainsi qu’à d’autres objets fabriqués, rien n’a été découvert qui résolve le mystère susmentionné.


Le Royaume Axoumite
Axoum était une des grandes civilisations commerciales ayant fait du commerce avec des pays lointains tels que l’Egypte, l’Arabie, la Perse, l’Inde, Cylon, etc. Ses principales exportations étaient l’or, l’ivoire, la corne de rhinocéros, la peau d’hippopotames et la traite des noirs. Ses importations consistaient principalement en produits textiles, en marchandises fabriquées en fer et en métaux bruts à but de fabrication locale de divers outils.


L’Axoum pré-chrétien
Les stèles érigées à Axoum ressemblent plus à des paratonnerres pointés vers le paradis qu’à des simples piliers de pierre. L’objet de ces prodigieuses stèles monolithes pourrait avoir été celui de puiser le pouvoir spirituel auprès du firmament par des rituels, sans doute accompagnés de sacrifices occasionnels. La plupart des obélisques sont munies d’autels, à leur base, tous alignés vers le levant. Quatre trous profonds au milieu de l’un des autels devaient avoir servi de récipients du sang pendant les sacrifices. Comme tous les autres édifices monolithes éthiopiens, elle est bâtie sous forme d’un bâtiment conventionnel – une tour à neuf étages dans ce cas-là.

Des trois stèles les plus hautes, il y en a une qui est toujours debout, l’autre gît par terre en plusieurs morceaux – sinon intacte, et la troisième est en cours d’être restituée à sa place légitime : elle avait été érigée à Rome depuis l’occupation de l’Ethiopie par les italiens durant la Deuxième Guerre Mondiale.


L’Axoum post-chrétien:
Axoum occupe encore aujourd’hui une place importante parmi les membres de l’Eglise Orthodoxe Ethiopienne, due à la cathédrale Sainte Marie-de-Sion.

Cette église  à été construite sur le site d’une plus ancienne, qui devait ressembler à celle de Debre Damo, et datait du quatrième siècle après JC.  De la structure ancienne, il ne reste plus qu’une plate-forme et les larges marches en pierre.  La cathédrale  sert de sanctuaire de couronnes de certains anciens empereurs d’Ethiopie et devrait abriter l’originale Arche d’Alliance – ce qui fait de l’église Sainte Marie-de-Sion le sanctuaire le plus sacré de l’Ethiopie.


L’importance du monachisme dans l’église copte éthiopienne
Debre Damo, assez uniquement, offre cet horizon plus vaste de l’entité spirituelle éthiopienne et, par-là même, la place importante qu’occupe le monachisme dans l’église copte éthiopienne.

Comme dans certains monastères éthiopiens, et principalement pour des raisons religieuses, les femmes n’ont pas accès à ce site.

Le monastère se situe sur un escarpement de 24 mètres de haut ce qui fait de l’entrée elle-même un événement spectaculaire. Des moines tendent une corde de sécurité qu’il faut attacher aux reins puis se hisser dessus. Cette difficulté d’accès a dû contribuer à la préservation des trésors artistiques de Debre Damo durant sa longue histoire de1400 ans.

Ces trésors comprennent une collection extensive de manuscrits enluminés, dont certains ne se trouvent nulle part ailleurs en Ethiopie, ainsi que des gravures sophistiquées sur les têtes de voûte et sur le plafond de l’ancienne église autour de laquelle est bâti le monastère. Il y a également un grand nombre de peintures dont plusieurs racontent la légende de la fondation, par Abuna Aregawi, de Debre Damo.

La communauté monachique est virtuellement autosuffisante ; elle cultive des céréales sélectes et élève des moutons et des chèvres pour leur viande et leur lait. Le monastère possède aussi ses propres réservoirs, des cavernes spectaculaires profondément taillées il y a des siècles en dessous de la surface de l’escarpement, similaires à ceux des églises monolithes de Lalibela.


Le Tigraï moderne
Bien qu’Axoum ait détenu le pouvoir dans le passé, celui-ci lui fut arraché par le village de Mekele qui devint alors le siège de l’Empereur Yohannes IV (1871 – 1889). Mekele est aussi la capitale actuelle du Tigraï. Le palais de l’Empereur fut transformé en un musée particulièrement intéressant, avec de nombreuses expositions de son règne et des vestiges historiques ultérieurs. La ville est aussi bien connue comme point de transit pour les caravanes de dromadaires qui transportent le sel des zones arides de la Dépression du Danakil. Ceci rend le marché un lieu intéressant à visiter.


Les visiteurs intrépides peuvent aussi faire des excursions dans le Danakil pour y visiter les nomades des terres afars qui migrent à travers la région.


Axum 1
Axum 2
Axum 3
Axum 4
Axum 5
Axum 11
Axum 6
Axum 7
Debre Damo
Axum 9
Axum 10
Page d’Accueil | Commentaires | Contactez-nous | Renseignez une visite | Termes et Conditions | Renseignements Voyages | une visite du groupe